Gil Fornet

photographe autodidacte

Photo de profil de Rémi Vinas

Gil Fornet

Au-delà de ses photos de reportage (les enfants soldats en Ouganda, sur les prisons pour mineurs en Ukraine, en Moldavie, en Bulgarie ou en Albanie, sur le viol comme arme de guerre, sur la crise nutritionnelle au Mali ou encore sur les réfugiés syriens en Jordanie) et de portraits, Gil se tourne depuis quelques temps vers une image et des sujets plus intimes avec un style plus personnel non pas défini par la commande mais par l’envie d’écrire et de raconter des histoires.
Les sujets proposés ici avec "Contours" (en N&B), images réalisées au sténopé dont le thème est la fantasmagorie, la poésie et le rêve, et "Accumulation", photos faites au moyen-format 6x6 argentique traitant de la surconsommation, sont des exemples de cette nouvelle forme que je donne à mes photographies aux approches formelles multiples.
L’idée est de montrer qu’avec des techniques de prise de vue et des angles différents, tout est possible à photographier. L’important étant la cohérence, le sens, l’homogénéité du sujet et de la poésie.
Dans la photographie artistique, la forme visuelle donnée à l’image est un point de vue personnel, une prise de position, une réflexion sur le sujet et parfois au-delà, sur soi, et sur l’autre.
Gil utilise donc pour cela tous les moyens de prise de vue mis à sa disposition en les adaptant aux sujets photographiés : moyen-format 6x6 Hasselblad argentique, 24x36 numérique, sténopé, téléphone portable, scans... Cela permet de changer de regard sur les choses photographiées.

SUIVRE L'ARTISTE

Logo Instagram